• Critique : The 2nd Law - Muse

    Critique : The 2nd Law - Muse

    Groupe :  Muse

    Album :  The 2nd Law

    Date de sortie :  1er octobre 2012 en France

     

    Muse, l'un des groupes de rock les plus célèbres de la planète, était de retour le 1er Octobre dernier avec un sixième album nommé « The 2nd Law ». Après leur dernier opus « The Resistance » sorti en 2009, le trio britannique a testé des nouvelles choses comme le dubstep.


    L'album commence fort avec l'excellent « Supremacy » qui est le titre parfait pour nous plonger dans l'univers de « The 2nd Law » avec son refrain accrocheur et le son de la basse impressionnant. Vient ensuite « Madness », le premier single officiel de cet album qui a reçu un bel accueil du public dans l'ensemble. Le seul reproche que l'on pourrait faire est que la chanson met un certain temps à décoller, ce qui n'empêche pas le morceau de rester très bon. La chanson qui suit est dans un tout autre registre. Je parle bien sûr de « Panic station » qui est l'un des titres qui fait le plus parler de l'album. L'énergie dans la voix du chanteur Matthew Bellamy fait qu'on ne peut qu'adorer cette chanson. C'est pour moi la meilleure de l'album.

    On découvre ensuite une autre facette de l'album avec « Prélude » et « Survival ». Ce dernier titre est connu pour avoir été la chanson des Jeux Olympiques de Londres cette année. On retrouve le côté « chanson de stade », ce qui n'est pas pour me déplaire. Vient ensuite une des surprises de « The 2nd Law » : le morceau « Follow me ». Le chanteur a utilisé les battements de cœur de son fils dans l'instrumentale de cette chanson. On découvre également la première utilisation du dubstep, musique électro originaire du Royaume-Uni. Entendre Muse utiliser ce genre de musique est donc très surprenant, mais cela leur va bien. On peut également ajouter que les performances vocales de Matt Bellamy sont des plus impressionnantes, on ressent presque un sentiment de frustration quand la chanson se termine. « Follow me » fait partie de mes titres préférés de l'opus. « Animals » est en revanche le morceau qui me plait le moins, alors que je pensais que l'adorerais. Il s'agit en effet de la chanson qui rappelle plus les premiers albums de Muse, mais je n'accroche pas, elle m'ennuie un peu. Pour rester dans le registre des chansons plus calmes, « Explorers » est pour moi beaucoup plus intéressante. Il est rare qu'une ballade de Muse ne me plaise pas.

    La neuvième piste est « Big freeze », qui redonne un peu plus de vie à l'album. Sans être extraordinaire, elle est agréable à écouter. Elle marque le dernier morceau où on entend vraiment chanter Matt Bellamy. En effet, les deux titres qui suivent sont chantés par Chris Wolstenholme, le bassiste du groupe. « Save me » est une ballade sympa, mais peut-être un peu trop longue (5:09). Mais on y découvre la belle voix de Chris qui jusqu'à présent ne faisait que les chœurs. « Liquid state » est au contraire une chanson très rock et puissante que j'apprécie beaucoup. Les deux dernières pistes sont des instrumentales, comme le groupe nous y a habitué. La première, « Unsustainable », marque le retour du dubstep très efficace dans l'album. Ce titre est vraiment excellent. Enfin, « Isolated system » est plus calme, mais tout aussi intéressante et innovante.

     

    Après trois ans de travail et de tournée, Muse nous a offert un très beau sixième album. Je ne dirais pas que c'est leur meilleur, mais il est pour moi bien supérieur à « The Resistance » ou « Showbiz ». Et les ventes le montrent : « The 2nd Law » est classé premier depuis sa sortie en France, chose qui n'était jamais arrivé au trio avec ses précédents opus.

    WebRep
     
    currentVote
     
     
    noRating
    noWeight
     
     
    « ChangementTop 10 de Novembre »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :