• Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)

    Le groupe punk-rock Simple Plan se produisait à Talence le 26 avril dernier. Il s'agissait de la dernière date de la grande tournée française des cinq québécois. Comme tous les précédents, le concert affichait complet.

     

    Une première partie des plus efficaces

     

    Pour cette tournée européenne, le groupe américain We The Kings est chargé d'assurer la première partie. Et c'est un très bon choix ! Le style musical du groupe se rapprochant énormément de celui de Simple Plan, le public est conquis dès les premières secondes. La première chanson du concert est "She takes me high", un titre très efficace qui réveille immédiatement la foule. Il semblerait que plusieurs fans de We The Kings soient présents, car beaucoup connaissent les paroles et n'hésitent pas à chanter avec Travis. Le groupe communique beaucoup avec le public entre les morceaux en essayant d'intégrer les quelques expressions françaises qu'ils connaissent dans leurs phrases : "Bonsoir", "Bon appétit"... La première partie se conclue par "Say you like me" et "Check yes Juliet", deux des plus grands succès de We The Kings.

     

    Un début de concert rempli d'énergie

     

    Après vingt minutes d'attente, le temps de changer le décor, les instruments et de régler quelques problèmes de son, nos cinq québécois arrivent enfin sur scène. Une intro jouée à la batterie précède la première chanson qui est "Shut up!", l'une des chansons les plus punk et rock du groupe. De quoi satisfaire d'entrée la foule. Le public a à peine le temps de souffler que "Can't keep my hands off you" démarre déjà. Puis vient le mythique "Jump", le morceau parfait pour se déchaîner, mais aussi pour attraper des bleus. Pierre Bouvier, le chanteur, prend ensuite quelques minutes pour saluer les fans. Et c'est reparti ! "When I'm gone", "Addicted", "Thank you"... Les chansons les plus agressives et efficaces du groupe s'enchaînent à pleine vitesse. Entre sauts et pogos, les fans s'amusent comme jamais.

     

    Un groupe très proche de son public

     

    Le concert prend ensuite une tournure plus intimiste avec des chansons telles que "Your love is a lie" ou "Astronaut" qui sont des titres plus posés. Bien évidemment, les blagues sur les expressions françaises sont inévitables. "Je kiff, ça déchire !" déclare le bassiste David Desrosiers pour se moquer gentiment des français. Ils nous apprennent aussi quelques expressions québécoises. Ils s'appellent eux-mêmes les "cousins québécois avec un accent bizarre". Puis Pierre Bouvier demande "Qui est venu pour faire la fête ? Est-ce que vous savez faire la fête en France ?" Un "party medley" commence alors. Le groupe reprend "Moves like jagger" de Maroon 5, "Dynamite" de Taio Cruz et "Sexy and I know it" des LMFAO, le tout accompagné d'une danse... façon Simple Plan. Pierre rend hilare la foule. Vient ensuite le tube "Jet lag". Dès les premières notes, le public devient "complètement malade", comme le dit si bien David. Ce dernier assure les parties de Marie-Mai, absente pour ce concert. Il déclare à la fin de la chanson : "En France on n'est pas jet lagged parce que c'est un peu comme notre deuxième maison". Mais Simple Plan ont réservé d'autres surprises pour leurs fans ! Leur premier album "No Pads, No Helmets... Just Balls" a récemment fêté ses dix ans de parution. Le groupe a donc décidé de faire plaisir à ses fans de la première heure en jouant un medley de cinq chansons de cet opus très punk. Moment d'émotion sur "This song saved my life", la chanson du dernier album "écrite par les fans, pour les fans", déclare le batteur Chuck Comeau.

     

    Un final irréprochable

     

    Le groupe décide qu'il est temps de reprendre l'ambiance du début. C'est parti pour "I'd do anything" ! Pendant le pont, David Desrosiers pose sa basse à terre et demande au public de se rapprocher le plus possible. Pierre chante "I close my eyes, I can't forget you" et lorsque le dernier refrain reprend, David saute dans la foule. Une fois remonté sur scène, il crie : "vous êtes des dingues !" Pendant "Loser of the year", Pierre met un tee-shirt où "Bordeaux" est inscrit dessus. Il a déclaré que cette chanson est sa préférée à chanter sur scène et ça se voit ! Il saute partout en faisant des "L" avec ses doigts. Nous avons ensuite droit au célèbre "I'm just a kid". On entend plus la foule chanter que Pierre sur le premier couplet : "I woke up it was seven...". Le groupe quitte la scène et le chanteur revient seul. Il chante "Crazy" en acoustique, de quoi calmer un peu les fans, et la rend encore meilleure que l'originale. Il prend ensuite le temps de remercier tout le monde d'être venu en promettant de revenir le plus vite possible et commence à chanter "Perfect". Pierre chante toujours seul et en acoustique jusqu'au premier refrain, puis il est rejoint par le reste du groupe pour terminer la chanson. Chaque membre lance ensuite dans la fosse baguettes, médiators, bouteilles d'eau, serviettes... Et après deux heures de spectacle intense, le groupe quitte la scène.

     

    Simple Plan ont prouvé une nouvelle fois qu'ils étaient toujours au meilleur de leur forme malgré le fait qu'ils commencent à avoir quelques années. Leur dernier album "Get Your Heart On!" a bien été représenté. Mais le groupe a surtout joué huit chansons de son premier album et cinq de son second ! Le troisième, quant à lui, n'a été représenté que par deux titres. En tout cas, on a vraiment hâte de revoir nos "cousins québécois" dans notre pays, ce qui est apparemment prévu pour la fin de l'année.

     

    Setlist de We The Kings :

     

    She takes me high

    Skyway avenue

    What you do to me

    Secret Valentine

    We'll be a dream

    Say you like me

    Check yes Juliet

     

    Setlist de Simple Plan :

     

    Intro / Shut up!

    Can't keep my hands off you

    Jump

    When I'm gone

    Addicted

    You suck at love

    Thank you

    Your love is a lie

    Astronaut

    Summer paradise

    Moves like jagger / Dynamite / Sexy and I know it

    Jet lag

    The worst day ever / When I'm with you / My alien / You don't mean anything / God must hate me

    This song saved my life

    Welcome to my life

    I'd do anything

     

    Rappel

     

    Loser of the year

    I'm just a kid

     

    Rappel

     

    Crazy

    Perfect


    Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)  Live Report : Simple Plan + We The Kings @Espace Médoquine, Bordeaux (26/04/2012)

    Credit photos : simpleplan.cz

    « The Maine"Living Things" de Linkin Park (Critique) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Bruno14 Profil de Bruno14
    Mardi 31 Juillet 2012 à 22:46

    Yes ! Je pense que c'est mieux comme çà.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :